Routes sinueuses et paysages irréels: trois routes européennes auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé

Routes sinueuses et paysages irréels: trois routes européennes auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé

Spoleto à Norcia et la boucle Monti Sibillini, Italie

Cette route courte mais spectaculaire à partir de Spoleto est comme un opéra de paysages avec un prologue, trois actes et un encore – quand vous refaites l’étendue Spoleto-Norcia sur le chemin du retour. Le prologue est doux, ensoleillé, bordé d’oliviers en plaines autour de l’Ombrie cultivée en bord de collines – votre point de départ.

Un tunnel de 5 km vous donne le temps de changer le décor pour le premier acte: la Valnerina, une vallée abrupte, cool et verte ponctuée de villages de pierres à l’air vaguement alpin. Plus boculique, le deuxième acte démarre avec une vue sur les hautes plaines fertiles vers la belle ville fortifiée de Norcia, réputée pour ses truffes, ses saucisses et son monastère Bénédictin, avec les montagnes Sibillini en arrière plan.

Celles-ci offrent le drame du troisième acte: la route commence à grimper rudement vers Passo di Gualdo, où le Piano Grande, une haute vallée réputée pour ses lentilles, et la tapisserie arc-en-ciel de ses fleurs sauvages, apparaissent soudainement dans toute leur gloire.

The Sibillini mountians

 

Trollstigen, Norvège

Des cascades dramatiques, onze virages en épingle à cheveux, des vues montagneues époustouflantes, des ventes vertigineuses et des aperçus merveilleux de la route sinueuse s’étendant devant vos yeux ébahis sont ce qui attire les voyageurs en quête d’aventure à la route Trollstigen dans la région Rauma de Norvège.

Le Chemin de Troll, la route montagneuse, est parsemée de plateformes de vue étonnemment dessinées offrant des possibilité photo infinies – ou l’opportunité d’admirer le paysage au dessus des 320 mètres de la chute Stigfossen, que les conducteurs traversent sur un pont de pierre arqué. Parmi les plus belles vues sont celles du plateau à 700 m où se trouvent un parking et une office de tourisme, si la joie d’arpenter la route étroite, souvent bordée de roches tranchantes, est ce qui attire la plupart.

Malgré la popularité de la route – et les maisons parsemant les bords de montagnes et les rochers aux endroits les plus improbables – c’est un puissant air d’isolement dans un paysage si vaste qui rend cette route spéciale. Ça, et l’adrénaline qui vient avec la prise des tours et détours du tarmac.

Trollstigen, Norway

Le Transfagarasan, Roumanie

Certains la déclarent comme étant la “meilleure route à conduire monde”: en plein milieu de la Roumanie – sous la forme de la route Transfagarasan. Peu importe comment vous la voyez, c’est une prouesse extraordinaire d’ingénieurie: une étendue de tarmac avec des tunnels, des viaducs et des ponts qui donnent une toute nouvelle envergure aux compétences de conduite sur virages en épingle à cheveux.

La route fut la création du leader d’époque communiste Nicolae Ceausescu, qui voulait s’assurer qu’en cas d’invasion Soviet il y aurai un moyen rapide de s’échapper dans les passages stratégiques (et scéniques) des Carpates du Sud (pas que la route fut employée pour cette cause au final).

Parcourez la route du nord au sud un jour d’automne doux et laissez vous emporter par l’audace de tout ça. Si votre idée du paradis est un circuit Scalextric grandeur nature étendu sur plus de 80 km, la Transfagarasan est faite pour vous.

Transfagarasan, Romania

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *